Les Voiles d’Anti’ BILL 2013, pas un truc de profane…

On 11 juin 2013 by Louis

Il fallait en être!

Ça faisait longtemps que votre serviteur ne s’était pas lâché sur la toile, pondre un petit papier « épissé » de derrière les fagots. Pas de plus belle occasion que ce retour des Voiles d’Antibes 2013, un grand cru, premier gros rendez-vous classique Panerai de la saison. Il faut dire aussi que ce n’est pas comme si ça chômait, ces jours, chez Gréement Courant, jugez-en plutôt : Du Wally, du TP 52’, du GP42, un peu de gros-gros classique aussi, avec la signature récente du nouveau gréement de Tuiga, un autre 15 Mètre de Jauge internationale, concurrent direct de Mariska, et navire amiral du Yacht Club de Monaco

 Venons-en vite à notre petite escapade antiboise, où vous allez de ce pas le constater, il s’en est passé, des choses rigolotes…

D’abord, niveau résultats : Pour Gréement Courant (toujours pareil, le coup des tomates…) se plaindre serait mal venu: Chez les Big Boats, le gagnant n’est autre que… Mariska. Un sans faute. Même si certaines mauvaises langues diront que le manque d’air n’est pas à leur désavantage, force est de constater que le remaniement de cet hiver, les grosses sessions d’entraînement et l’arrivée du bon François « Junior » Morvan à la tactique semblent avoir été bénéfiques, et que sous la poigne de fer d’un Edouard A.K.A « Doudou » Kessi chaud-patate, ils n’ont pas fait beaucoup d’erreurs pendant ces quatre jours de course… Quatre manches, quatre coups de canon. Prop’net, sans bavure (On les jalouserait presque, s’il n’y avait pas eu moins de 8 knts d’air tout du long. Oups, pardon.).

Et le deuxième, alors, de cette catégorie des Big Boats ? Eh bien ce n’est autre que le bien connu Moonbeam III, lui aussi full inventory Gréement Courant depuis déjà quelques années… Lui aussi a subi le mercato lors de cette passe hivernale : Bill, pour une sombre histoire de mariage, se retrouve kidnappé à l’avant de ce plan Fife de 1903, tantôt crevette, tantôt John Travelota, laissant sa place bien malgré lui sur Mariska au bon Clem Giraud, bien plus au fait des trapanelles modernes en carbone. Le reste de l’équipage, toute une palette d’affreux jojos issus de tous les plans d’eau, n’auront de cesse que de mettre du charbon (des huîtres, du vin blanc et des bières) dans la machine durant ces quatre jours de course… Et ça se voit ! Une touchette avec Mariska qui se finit miraculeusement bien le deuxième jour de course (Certains diront que Bill, toujours lui, voulait retourner à bord du D1!), un départ bâbord-bouée d’anthologie en croisant devant toute la flotte  le dernier, et voici que le plus beau des plans Fife ravit à Mariquita (pas toujours bien élevé sur l’eau, d’ailleurs…) la deuxième place d’un podium âprement disputé… dans la molle, ce qui n’est pas pour déplaire à Erwan, capitaine de Moonbeam III: - »Attenfion, si on m’avait dit la veille qu’on ferait seconds de ces Voiles d’Antibes avec cette molle et ce niveau de connerie compétences à bord, je signais tout de suite. D’ailleurs, je re-signe quand vous voulez! ». Dont acte, Erwan, mais dans la brise, alors…

Pas possible donc, de ne pas vous faire partager quelques images de cet événement majeur du circuit, sans oublier de remercier Yann, Brice, Daniel et consorts: Encore une fois, l’organisation fut au top, on y reviendra!

Notez à 1’33 la décontraction du Bill en John Travelota au dessus de sa boule à facette disco (boule que nous laisserons peu de temps après en bout de bôme de Mariska…)!

Un peu d’actu:

Les Voiles d’Antibes, c’est fait, et c’est bien fait. Le reste de l’actu, chez nous, ça part de là:

* Wallyno, le « petit » Wally de 60′ fraîchement remis à l’eau à Cogolin… Là encore, full gréement de chez nous, avec un programme et des ambitions! Giraglia Rolex Cup, Maxi Series à Porto Cervo et Les Voiles de Saint Tropez… avant d’attaquer un gros refit cet hiver… A bord, du beau monde, à commencer par un Sebastien Audigane qui re-claquerait bien le circuit cette année (Il était à bord de Genie l’an passé!)… Affaire à suivre, donc, premiers résultats à la Gira, nous ferons de notre mieux!

* Mariska, encore lui: Non content de commencer la saison de fort belle manière, le cotre aurique de 1908 s’attaque au offshore. Équipage réduit, config « haute mer », il participera au Trophée Bailli de Suffren, départ de Saint Tropez le 22 Juin.

* Near Miss, le TP 52′ vainqueur de la Giraglia toutes classes l’an passé va tenter de réitérer la chose dans cinq jours. Fidèle à Gréement Courant, Bibi à recommandé de quoi être sûr de ne rien péter en course. Souhaitons leur bon vent!

 

* Team Vision Future, le GP 42′ qui raffle tout en IRC sera aussi présent à la Gira. Nouvelles bastaques, nouvelle écoute de GV, là encore Jean-Jacques re-signe avec nous, une affaire qui roule!

* Du gros dans les tuyaux… Bon, ça, c’est la cerise sur le gâteau. Un autre machin, gros, très gros, moderne, mais c’est pas encore signé, alors superstitieux comme nous le sommes, on en cause pas. Le gréement, et un gros programme de courses… Stay tuned, nous vous tiendrons au jus!

D’ici là, Bill souffle un peu à l’atelier, quant à ma pomme, je descend demain pour Cogolin avec le camion, si vous avez besoin pendant la Giraglia, vous savez où nous trouver!

 

Faîtes des bêtises, mais faîtes-les avec enthousiasme! (Du coup, on ne s’est pas loupé…).

B & L.

3 Responses to “Les Voiles d’Anti’ BILL 2013, pas un truc de profane…”

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>