Ah! Qu’elles sont belles, nos tomates!

On 24 octobre 2012 by Louis

Ça c’est du titre ! Oh que oui, elles sont belles, nos tomates, parce qu’à l’heure de la fin de la saison chez Gréement Courant, en faisant un petit tour du côté des résultats de nos clients, bah on se dit qu’on doit pas être si mauvais que ça, sur le fin fond de nos belles rives du Léman… Alors oui, le retour au bercail est toujours aussi douloureux, les arbres n’ont plus de feuilles, les tongs au placard tellement le Celsius dégringole, le chien qui fait la tronche, tout ça… Quand en plus on s’est fait faire les fesses rouges sur l’eau pendant quinze jours, l’humeur n’est pas forcément au beau fixe, mais avant de vous faire profiter d’un petit papier « épissé » concernant notre engagement, Bill et ma pomme sur Mariska à Cannes et à Saint Tropez, ici, nous avons d’abord décidé de frimer un peu, de se passer un peu de pommade, en parlant du bon, du très bon, même, parce que ça fait du bien, et que l’on en a besoin…

Ça part de là, en vrac et non exhaustif :

Spineck, le Grand Soleil 39’Race. Souvenez-vous du papier de l’après Spi Ouest sur l’ancien blog… Secteur de barre qui pète le premier jour, bricolage et navigation approximative mettaient presque le doute sur les qualités intrinsèques du plan Claudio Maletto, fer de lance des chantiers Del Prado… Bien figurez-vous que Spineck gagne l’Atlantique Télégramme Groupama en IRC 1, sans faire d’histoires, prop’net, comme on dit ici… Sa deuxième régate, donc. N’y revenons plus, c’est un bon bateau ! Hâte d’ailleurs d’attaquer la saison 2013 à bord !

Moonbeam III, chez les classiques. Tout est dans les nouvelles écoutes de clin-foc ! Second à Impéria, en gagnant le prix d’élégance avec ceci :

Bon il faut dire aussi que les rentrées au port sous spi, c’est un peu surfait, alors pour l’occasion, Erwan avait décidé de sortir du port le matin du dernier jour de course tout dessus, histoire de montrer au jury qu’un moteur, quand on connaît bien sa monture, bah à part du poids superflu, ça ne sert pas à grand chose…  Second à Cannes, derrière un Thendara intouchable (y’a des chances qu’on en reparle, d’ailleurs, de Thendara, sous peu, façon « Lance Armstrong « ), et troisième à Saint Tropez derrière Moonbeam IV, (avec à son bord le bon Dom et sa cornemuse trafiquée par nos soins), et un excellentissime Mariquita qui fêtait sa dernière régate sous le capitanat de Jim, chaleureusement applaudi par tous les cotres auriques le matin du dernier jour. Que des podiums, donc, pour ce plan Fife de 1903 aux voiles fatiguées… Erwan, chapeau bas !

Team Vison Future. Après une belle quatrième place à Saint Tropez, le GP 42’ orange et noir s’offre la victoire toutes classes, temps réel et temps compensé au Tour de Corse 2012, à six petites minutes du record détenu depuis l’an passé par… Paprec Recyclage, le TP52’ castorisé du bulbe (tiens, c’est encore nous ça, non ?)… Nul doute que la présence d’Erwan Israël et de Mika Mergui à bord y est pour beaucoup, cela montre aussi qu’en IRC, un canote bien préparé et bien mené, même si il est très taxé, peut faire bien mieux que sauver les meubles ! Bravo à Jean-Jacques et à son équipage !

Ikra, 12MJI. Ce Twelve initiateur de la Nioulargue, full inventory Gréement Courant depuis son refit en 2007 ne gagnera pas la Rolex cette année… Malgré une superbe victoire toutes classes à la Coupe d’Automne du Yacht Club de France (ralliement Cannes-Saint Trop’), son sistership Sovereign, mené par Phil Durr, Nico Bérenger et consorts aura raison du classement général Classique Marconi des Voiles à un petit point… Seconds, donc, mais quelle fin de saison ! Cela dit, comme à son habitude et fidèle à sa réputation, l’équipage en rouge et blanc n’aura pas démérité au bistrot. Mais pourquoi le Trophée Rolex ne se joue-t-il pas aussi le soir???

Paprec Recyclage : Revenons-en, tiens au Castor ! Une belle deuxième place à Saint Tropez en IRC B après des résultats plus que prometteurs sur les 52 Super Series à Palma et Porto Cervo ! Nul doute que le programme mi-Atlantique mi- Méditerranée de l’an prochain sera chargé ! Ah, si seulement ils n’avaient pas « oublié » de réclamer contre The Lady Anne (notre concurrent direct en 15 MJI !!!) pour un refus de tribord outrancier sur l’arrivée de la manche 3…

Eleuthera, Grand Soleil 44’ Race. Ce n’est pas faute de l’avoir crié haut et fort sur ce blog, Eleuthéra, c’était LE bateau à acheter pour courir en IRC. La preuve est là : 3 au Spi Ouest France sous son nouveau nom, second toutes classes en individuel à la Commodore’s Cup derrière Keronimo, de loin le Ker 40’ glaouche le plus abouti (le rapport à lire dans Course Au Large de ce mois-ci), puis dans la foulée, second à Saint Tropez en IRC C et troisième overall du Tour de Corse, épaulés pour l’occasion par la smala Bérenger (père et fils !)… Les plus tatillons diront qu’il n’a rien gagné cette saison ? Et bien nous leur disons ici que ce qu’ont fait Hervé et ses gars n’est pas donné à tout le monde : Toucher un bateau qu’ils ne connaissent pas quinze jours avant le Spi Ouest France et faire une telle saison, si j’étais vous, et que j’avais prétention à courir contre cette machine à donner des baffes en IRC l’an prochain, je me gafferais bien de savoir où ils sont sur le plan d’eau… Profitez-en pour aller jeter un oeil à leur site web fort bien tenu par le talentueux Philippe S, c’est ICI.

White Dolphin, ketch Marconi de 1967 : En voilà encore un bateau gréé chez nous qui n’a pas à rougir de sa fin de saison ! Deux podiums ! Deux fois troisième… A Saint-Tropez, il était clairement difficile de battre Ikra et Sovereign, quant à Cannes, Arcadia était vraiment trop fort… Souhaitons lui une belle Transat Classique, le départ pour la première étape Saint Tropez – Cascaïs est prévu demain !

Alors voilà, oui, elles sont belles, nos tomates, pour une fin de saison, et nous en oublions probablement! Nous pouvons être fiers des résultats des bateaux, des propriétaires et des coureurs qui nous font confiance, souvent depuis longtemps, qu’ils soient ici vivement remerciés! Ça cause déjà de plein de nouveaux projets pour la saison à venir… Une petite « Reichel-Pughade » de 60 pieds, peut-être un STP 72′ aussi, de l’IRC, du Twelve, tout ça se décantera au Salon Nautique à Paris, début Décembre… Comptez sur nous pour vous tenir informés!

A l’atelier, pas vraiment le temps de chômer non plus… Bill est en vadrouille du côté de la mer Baltique, en Swan 60′, sur la Nord Stream Race (les détails ICI, il parait que ça caille sévère…), et le TP52′ Near Miss doit choper un Dockwise à Gènes au début du mois de Novembre pour rallier Saint Thomas et aller faire la saison Américaine… Coup de fil de Bibi en urgence, il leur faut quasi un gréement complet de spare, alors c’est encore un peu le championnat du monde d’épissure ici… Ça tombe bien, c’est aussi notre métier, et ce n’est pas comme si on aimait pas ça! En tous cas, s’ils pouvaient aller montrer aux ricains de quel bois les « froggies » se chauffent, nous y prendrions un certain plaisir! On compte sur vous les gars! Du coup, il faudra attendre un tout petit peu pour la parution du papelard sur la fin de saison Mariska, 15 Mètre de Jauge Internationale de son état, à bord duquel nous naviguions… Et des choses à dire, j’aime autant vous dire qu’il y en a…

D’ici là, n’oubliez pas d’être prudents, mais pas trop, surtout…

L.

Ah! Et pendant que nous y sommes, au delà du lien Facebook automatique ci dessous, n’hésitez pas à aller sur notre page officielle pour y apposer votre petit « Like »… C’est là que ça se passe, plus on est de fous…

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>